Rapport : l’ANSES estime les coûts liés aux conséquences sanitaires de la propagation de l’ambroisie et propose des actions concrètes

Sous saisine de la Direction Générale de la Santé (DGS), l’ANSES a publié le 4 décembre un rapport estimant les coûts associés aux conséquences sanitaires de la propagation de l’ambroisie en France. Ceux-ci oscillent entre 415 et 654 millions d’euros par an.

Ces coûts sont divisés en trois sous catégories :

  • le coût de la prise en charge médicale (entre 59 et 186 millions d’euros par an)
  • le coût des pertes de production basé sur les arrêts de travail (entre 10 et 30 millions d’euros par an)
  • le coût de la perte de qualité de vie des personnes allergiques (entre 346 et 438 millions d’euros par an)

Le rapport prévoit à l’avenir un accroissement de ces coûts en raison de l’élargissement des zones touchées et recommande, en conséquence, un contrôle strict de la propagation de l’ambroisie.

En parallèle, l’ANSES constate également la présence de trop grands freins réglementaires pour la lutte contre l’ambroisie et propose ainsi de :

  • mettre en place une réglementation spécifique locale dans les zones de front ou encore peu concernées en nommant un référent ambroisie chargé de la lutte contre cette espèce sur le territoire.
  • impliquer davantage le secteur du bâtiment et travaux publics, aux côtés du monde agricole, pour permettre la prise de conscience du risque et adopter les bonnes pratiques en vue de freiner la propagation de l’ambroisie et protéger notamment les travailleurs exposés.
  • étendre et intensifier la surveillance de la plante et de ses pollens à l’échelle nationale.
  • moderniser le système de surveillance du pollen d’ambroisie en le couplant à des modèles permettant de prédire sa dispersion.
  • sensibiliser les professionnels de santé et les personnes allergiques ou potentiellement allergiques.
  • favoriser l’échange d’informations entre les territoires à travers le développement de réseaux de médecins et de patients sentinelles.

Auteur de l’article : AEI