Ecologie et santé : cessons d’être aveugles

Dans une tribune publiée sur le site du Rassemblement des élus locaux pour l’Aquitaine (RELPA), Vincent You et Philippe de Goustine exposent les incohérences de l’action publique dans l’organisation de la lutte contre l’ambroisie et demandent à ce que l’ambroisie soit reconnue comme organisme nuisible à l’agriculture.

« Le véritable problème est que la loi ne prévoit pas de lutte obligatoire contre l’ambroisie, ce qui la prive de toute efficacité. (…) L’organisation de la lutte contre le fléau de l’ambroisie soulève un second dysfonctionnement majeur : l’Etat n’assume pas la conséquence de ses choix. Il doit voir que, s’il impose des normes pour lutter contre des espèces qui tuent la biodiversité, il doit financer les coûts induits dans les communes et chez les agriculteurs. (…) C’est pour cette raison que l’Alliance contre les espèces invasives demande que l’ambroisie soit reconnue comme organisme nuisible à l’agriculture – afin de rendre sa lutte obligatoire sur l’ensemble du territoire français et que l’indemnisation des agriculteurs soit possible, lorsque ceux-ci ont mis en place les moyens de lutte nécessaires sur leur terrain. »

Une tribune à retrouver ici.

Auteur de l’article : AEI